Support Ukrain
Adaltas logoAdaltasAdaltas logoAdaltas

Blockchain

En 1992, un groupe de cryptographes a formé la liste de diffusion Cypherpunk pour discuter de divers sujets axés sur la confidentialité numérique. Le groupe inclut les créateurs de SSL, Tor, BitTorrent et Wikileaks. Parmi eux, Adam Black, Wei Dai et Nick Szabo ont proposé différents algorithmes tolérants aux pannes byzantines. Ces algorithmes permettent à un système de fonctionner même si certains de ses noeuds sont en défaut ou agissent de manière malveillante. Ces concepts ont conduit à la publication par Satoshi Nakamoto du livre blanc Bitcoin en 2008, introduisant la première blockchain publique.

Une blockchain est une base de données distribuée stockée dans des blocs contigus liés cryptographiquement. Chaque bloc contient des données transactionnelles, un horodatage, et un pointeur de hachage vers le bloc précédent. Différents noeuds enregistrent tous ces blocs, et un mécanisme de consensus vérifie l'intégrité du prochain bloc produit. Dans le cas de Bitcoin, le mécanisme de consensus est le Proof of Work (PoW), qui nécessite une quantité, non négligeable mais possible, d'efforts énergétiques pour valider les blocs. Parmi les autres mécanismes de consensus, citons notamment le Proof of Stake(PoS) et le Proof of Authority(PoA).

En 2015, la blockchain 2.0 est née avec la création d'Ethereum. Celle ci diffère de ses prédécesseurs par le fait de pouvoir exécuter du code automatiquement et de manière décentralisée, grâce au concept Smart Contracts, au lieu de ne permettre que les transactions par jetons.

Il existe trois types de blockchains :

  • Publique : permet à tout le monde de se joindre en tant que noeud, et est souvent considérée comme décentralisée. Exemple : Bitcoin.
  • Autorisée : contrôlée par une organisation ou un groupe d'organisations qui décident qui peut gérer un noeud. Exemple : Energy Web, par le biais d'un consortium d'entreprises internationales en énergie.
  • Hybride : gérée par une seule organisation, mais avec une couche publique effectuant certaines validations de transactions. Exemple : IBM food trust.

Les Couches de blockchains publiques :

  • Couche 0 : protocoles pour l'interopérabilité entre les blockchains ainsi qu'avec les bases de données non-blockchain. Exemple : Avalanche et Polkadot.
  • Couche 1 : blockchains traditionnelles, généralement avec un algorithme de consensus PoW ou PoS.
  • Couche 2 : développée au dessus d'autres blockchains afin de les faire évoluer grâce à des state channels, des sidechains et d'autres solutions.
En savoir plus
Wikipédia

Articles associés

La blockchain pour les nuls 2 : Crypto-monnaies, portefeuilles et DApps

La blockchain pour les nuls 2 : Crypto-monnaies, portefeuilles et DApps

Catégories : Adaltas Summit 2021, Infrastructure | Tags : Cryptographie, Infrastructure, Blockchain, Consensus

Beaucoup de gens possèdent des crypto-monnaies aujourd’hui. Mais détenir quelques tokens sur un échange ne signifie pas interagir avec la blockchain. Les actifs que vous tradez ne sont que des nombres…

LEONARD Gauthier

Par LEONARD Gauthier

12 avr. 2022

Canada - Maroc - France

International locations

10 rue de la Kasbah
2393 Rabbat
Canada

Nous sommes une équipe passionnée par l'Open Source, le Big Data et les technologies associées telles que le Cloud, le Data Engineering, la Data Science le DevOps…

Nous fournissons à nos clients un savoir faire reconnu sur la manière d'utiliser les technologies pour convertir leurs cas d'usage en projets exploités en production, sur la façon de réduire les coûts et d'accélérer les livraisons de nouvelles fonctionnalités.

Si vous appréciez la qualité de nos publications, nous vous invitons à nous contacter en vue de coopérer ensemble.